L’IA vu par deux tarés (Mark Zuckerberg et Yuval Noah Harari)

Le saviez-vous ? Il existe de nombreuses vidéos intéressantes sur YouTube.

Par exemple, un extrait de conversation quelque peu romancé et scénarisé entre Marko et Harararararari.

Voilà dans les grandes lignes le sens de cette discussion pour les flemmards :

Unification vs division

Le monde devient étrange parce qu’il nous permet à la fois de nous rassembler (via la technologie notamment) et de nous diviser. Et c’est ce même technologie qui se charge des deux pans. Elle crée des murs virtuels présent jusqu’à dans la vie réelle. Même dans la vraie vie on perd contact.

Et c’est pas forcément bien parce que les communautés en ligne ont des limites. Tu ne peux pas unfollow quelqu’un dans la vie réelle. Le physique est important pour vivre l’expérience pleinement et ainsi en ressortir quelque chose.

Donc quel est le but des réseaux sociaux ? Et d’Internet d’une manière général ? Connecter ou diviser ?

Est-ce qu’ils cherchent à rassembler les gens pour qu’ils aillent se divertir ensemble ensuite dans la vrai vie ?

Est-ce que leur objectif est de faire en sorte qu’on reste le plus possible devant l’écran ?

Certes ils permettent à des gens qui ont des intérêts communs de se retrouver. Ce qui est difficile dans le monde réel. Mais on peut légitimement penser qu’ils nous poussent, qu’ils nous contraignent à faire ce que tout le monde fait par peur du regard des autres, d’être jugé ou je sais pas quoi … principe d’appartenance.

La question essentielle est : est-ce que ces réseaux virtuels parviennent à créer suffisamment de cohésion pour remplacer une expérience de la vraie vie ?

Est-ce que la cohésion est mondiale et suffisamment profonde pour que l’humanité parvienne à trouver des solutions au problèmes mondiaux ?
Car il existe des problèmes mondiaux et il s’agirait de ne pas s’enfermer chacun dans sa petite bulle. Sans quoi on va au-devant de déroutes sans précédents (politiques, environnement, sociétales, etc.).

Attention à ce que les réseaux ne cherchent pas à rendre les individus satisfaits d’eux mêmes. En général les individus auto-satisfait ont fait les plus grosses erreurs dans l’histoire de l’humanité.
Il faut dissocier les personnes bienveillantes et les personnes qui se sentent bien dans leur vie. Cette dernière catégorie de personnes a une vie merveilleuse, des amis, une famille, des pensées positives et de ce fait arrivent qu’elle soient extrêmes. L’histoire raconte que ces individus sont dangereux.

Les individus qui ont commit les pires cruautés dans l’histoire, pourront être gentils, parler en bien de vos enfants et avoir des pensées positives autour d’un café.

C’est pour cela que Facebook a cherché à créer des communautés plutôt que d’essayer de connecter les gens avec le temps. Essayer de faire en sorte que chacun trouve son rôle à jouer dans cet objective de régler les problèmes sur Terre.

L’équilibre du nouveau pouvoir

Dans cette mondialisation par l’internet, les petits pays ont-ils autant de chance de ce faire entendre face aux mastodontes ? N’y a-t-il pas une mise en danger pour ces derniers ? En sachant qu’aujourd’hui les États Unis semblent se soucier surtout d’eux et uniquement d’eux.

Ce qui va avoir un impact est l’IA.

Elle n’est pas généralisée mais éparpillée dans une multitude de produits. Elle permet d’améliorer, de rendre les choses plus rapides ou plus efficaces. La question qui se pose maintenant est : comment va-t-on s’assure qu’elle sera utilisée correctement ?

Qu’est-ce l’utiliser correctement ? Question de point de vue ? Cela peut dépendre du contexte. Or dans un monde connecté et unifié la question se pose.

On sort du cadre technologique pour entrer dans le politique. Est-ce que la technologie ne tendrait pas à aider les régimes totalitaires au détriment des démocraties; Est-ce qu’elle ne contribuerait pas davantage en mal qu’en bien ?

D’un point de vue historique, le risque d’avoir un pouvoir centralisé est qu’il ne vous connaît pas personnellement. Contrairement à quelque chose de fragmenté car c’est difficile de rassembler les informations. Donc il sert des gens qui ont plus ou moins les mêmes intérêts et croyances.

Maintenant avec la technologie, ça va être possible de rassembler le pouvoir en un point et de tout savoir sur chaque individu. Donc comment protéger les individus contre cette super entité qui vous connaît mieux que vous même ?

Dans cette question, il en vient de dissocier division et personnalisation.

Pour la première fois dans l’histoire on arrive à un moment où la manipulation à son insu peut être utilisée et est utilisée à grande échelle.

Dans cette mesure, puis-je encore me faire confiance ? Comment savoir si ce que je pense n’est pas ce que quelqu’un d’autre veut que je pense ?

Pour résumé, il faut être vigilant à l’égard de la technologie sur deux points :

  • ne pas créer des régimes totalitaires.
    Le niveau de manipulation serait tel qu’il n’y aurait même pas besoin de torturer. Ce mode de fonctionnement deviendrait la norme.
  • que nos décisions ne soient pas prise par des algorithmes.
    La technologie en sait toujours plus sur vous donc c’est facile d’aider. On fait confiance mais on serait assisté au point de devenir des idiots, de ne plus progresser ?